Aménagement

Poêle à bois sans conduit de cheminée : est-ce possible ?

Un poêle à bois est généralement raccordé à un conduit de fumée. Cet appareil de chauffage peut être installé sans cheminée. Il s’agit d’un “poêle sans conduit”. Voici ce qu’il faut savoir sur l’installation, le prix et la réglementation.

Comment installer un poêle à granulés sans conduit de fumée ?

Certains poêles à bois peuvent être utilisés sans conduit de fumée. Il existe trois possibilités pour raccorder votre poêle à l’extérieur de votre maison.

La sortie de toit

Le DTU 24.1 permet de faire passer le conduit de fumée par le toit avec une hauteur minimale de 40 cm au-dessus du faîte de la maison.

Cette configuration implique que le conduit doit traverser les planchers et les murs. Si les matériaux et la disposition des pièces ne sont pas compatibles, cela peut s’avérer impossible.

La sortie frontale

Vous pouvez également faire sortir la fumée par la façade de votre maison, sauf s’il s’agit d’une maison neuve. Bien que cette solution soit moins chère que la sortie par le toit, elle a tout de même ses limites.

Les taches de fumée peuvent être causées par une évacuation insuffisante et des matières non brûlées. Pour ceux qui vivent aux étages supérieurs, il est important de prendre en compte les inconvénients et les risques sanitaires liés à l’assèchement des fumées de l’immeuble.

Découvrir aussi :  Eclairage extérieur d'une maison : combien ça coûte ?

Ventilation

La ventilation consiste à installer un conduit pour évacuer les fumées et alimenter le poêle en air. Cette installation ne peut se faire que si l’appareil est suffisamment étanche.

Le conduit de fumée peut être installé soit sur le toit, soit en façade. Bien que cette dernière solution soit plus coûteuse, elle est préférable pour éviter les taches de fumée et les nuisances sur les murs des logements collectifs.

Les fabricants de poêles à granulés mettent en garde contre l’installation de ce type de poêle sans conduit de fumée. Les poêles sans conduit de fumée en façade sont exemptés de garantie.

Que dit la réglementation sur les systèmes d’évacuation des produits de combustion ?

Toute nouvelle construction doit être équipée d’un système d’évacuation des fumées traversant tous les niveaux. Cette obligation a été mise en place en 2006. Cette obligation ne s’applique pas aux maisons construites avant 2006.

chaleur poele a bois

Si c’est le cas, vous pouvez envisager d’autres solutions, plus simples et moins coûteuses, comme le tuyau de poêle. Cette solution a l’avantage de vous permettre de placer votre poêle où et quand vous le souhaitez.

La norme NF DTU 224.1 régit la construction et l’utilisation des conduits de fumée destinés à chauffer un ou plusieurs appareils de chauffage. Elle concerne l’évacuation des fumées de tous les types d’appareils à combustion (poêles et inserts, chaudières, inserts, cuisinières, etc.) quel que soit le combustible utilisé et sans limitation de puissance. Cette norme doit être respectée par tous les conduits de fumée.

Cette norme fait l’objet d’amendements réguliers qui modifient les règles spécifiques d’installation des systèmes de déviation des produits de combustion. Suivez ces instructions !

Découvrir aussi :  Régler son robinet et bec de douche : à quelle hauteur ?

Quel est le coût d’une installation de conduit de cheminée ?

Sans plan d’installation de votre conduit de fumée, il est difficile d’estimer le coût de la création d’un conduit de fumée. Un poêle à bois avec une sortie de 150 mm coûtera entre 2 000 et 3 000 euros.

Un tube d’1m en acier inoxydable/galvanisé coûte en moyenne 150HT. Il faudra ajouter des accessoires et une sortie de toit (500HT pour les moins chers) ainsi que les frais d’intervention d’un professionnel.

Comment faire installer un conduit de fumée ?

L’installation d’un conduit de fumée nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. Il inspectera l’équipement, notamment l’entrée d’air, et se conformera à la norme NF DTU 224.1.

Une ouverture peut être réalisée pour permettre à l’air de circuler dans la chambre de combustion si la ventilation de la pièce est insuffisante.

poele a bois sans conduit fumee

Quel que soit le type d’évacuation choisi, il est crucial que l’installation se déroule sans encombre. En effet, les tubes doivent être choisis correctement et les tubes doivent être installés en toute sécurité. Le travail de votre artisan consiste à :

  • De vérifier la conformité de l’installation, notamment le contrôle de l’étanchéité du tube.
  • D’assurer un rendement optimal, en réglant correctement le poêle
  • De protéger les utilisateurs contre tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone ou d’incendie.

Ces exigences indiquent clairement que même si vos compétences de bricoleur sont excellentes, il vaut mieux éviter de réaliser ce type d’installation par vous-même. Vous risquez en effet de vous exposer à certains risques. Si vous avez des problèmes :

  • Les compagnies d’assurance ne manqueront pas de mentionner une non-conformité au titre de la garantie d’installation et/ou des garanties contractuelles des matériaux.
  • Un incendie causé par une négligence ou une imprudence vous rendra pénalement responsable.
  • Vous ne pourrez pas bénéficier du taux réduit de TVA, du crédit d’impôt transition énergétique ou de l’éco PTZ au niveau fiscal.
Découvrir aussi :  Quels sont les avantages des portes de garage enroulables ?

Nous vous recommandons vivement de relire attentivement votre contrat et d’informer votre compagnie d’assurance si vous comptez installer un poêle sans conduit de fumée.