Bon à savoir

Les méthodes pour calculer la consommation d’une pompe à chaleur (PAC)

La pompe à chaleur (PAC) est un appareil de chauffage rentable et écologique. Elle permet de rafraîchir et de chauffer la pièce en utilisant une source d’énergie renouvelable. Elle puise son énergie dans l’air, le sol et l’eau. La pompe à chaleur a besoin d’électricité pour fonctionner.

Cet article va vous montrer comment calculer la consommation d’énergie de la pompe à chaleur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Il existe trois grands types de pompes à chaleur : géothermiques, aérothermiques et hydrauliques. Chaque type de pompe à chaleur a ses propres caractéristiques, mais elles fonctionnent toutes de la même manière.

La pompe à chaleur puise l’énergie dans l’air, le sol ou l’eau, selon le modèle. Elles sont ensuite absorbées dans des circuits fermés pour évaporer le liquide à l’intérieur de la pompe à chaleur.

Il est crucial que le gaz créé par ce processus soit chauffé et comprimé pour générer de la chaleur qui est libérée pour réchauffer l’espace. C’est pourquoi elle nécessite de l’électricité.

Calcul de la consommation d’énergie de la pompe à chaleur

Vous pouvez calculer la consommation d’énergie de la pompe à chaleur en utilisant la puissance absorbée ou le coefficient de performance (COP).

Le terme “puissance absorbée” fait référence à la quantité d’électricité utilisée par la machine. Elle est généralement indiquée sur la plaque signalétique. Cette technique permet de calculer la consommation énergétique de la source de chaleur en multipliant sa puissance absorbée en kW par le nombre d’heures de fonctionnement par heure.

Découvrir aussi :  Comment trouver des boules de Noël originales et de qualité ?

Voici comment calculer votre consommation annuelle d’une pompe à chaleur pour une pompe à chaleur qui fonctionne en moyenne 2500 heures par an, avec une puissance absorbée de 4 kW. Pour calculer votre facture annuelle, vous devez multiplier le coût par kW par 4.

La quantité d’énergie utilisée par la pompe à chaleur en mètre carré est nécessaire pour appliquer la méthode du COP. Elle diffère en fonction du type de pompe à chaleur ainsi que de son COP. Par exemple, nous avons une pompe à chaleur aérothermique (air-air). Sa consommation moyenne est de 51 kWh/m2 sur une année.

Il est alors possible de multiplier la consommation d’énergie par m2 par la surface de l’habitation. Dans notre cas, la consommation typique d’électricité pour un espace de 100m2 sera de 5100 kWh (51 kWh/m2x100 mètres carrés).

Comparaison entre un échangeur de chaleur air/eau et une chaudière au fioul

De quoi dois-je tenir compte pour choisir entre une chaudière au fioul et une pompe à chaleur air-eau ? Les deux peuvent bénéficier de subventions de l’État qui vous aideront à économiser de l’argent sur votre facture d’électricité.

Vous devez tenir compte de certains éléments avant de prendre une décision éclairée. La chaudière à condensation est l’option la plus rentable, tant à l’installation qu’à l’achat. Elle est compacte et simple à installer et est idéale pour tous les climats et tous les lieux.

Elle n’est cependant pas aussi écologique que l’autre choix, elle consomme plus d’énergie et ne comporte pas de mécanisme d’inversion, comme la PAC. Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux éléments auxquels vous devez penser lorsque vous faites votre choix.

Découvrir aussi :  Planter du gazon : combien de temps pour qu'il pousse ?