Immobilier

Assurance emprunteur : pour quelles raisons peut-elle coûter plus cher ?

Vous avez sollicité un crédit auprès de la banque afin de réaliser un projet qui vous tient à cœur ou vous souhaitez effectuer un achat important ? Si tel est le cas, alors vous aurez nécessairement besoin de souscrire une assurance emprunteur. En effet, même si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, les établissements de crédit ne prendront pas le risque de vous prêter de l’argent si vous n’y souscrivez pas. Cette assurance vous couvre et couvre également l’établissement de crédit dans le cas où vous seriez dans l’incapacité de rembourser votre prêt. Toutefois, l’assurance emprunteur peut parfois coûter cher et représenter jusqu’à un tiers du crédit, voire plus. Quelles sont les raisons pouvant expliquer le coût élevé de cette assurance ? On vous dit tout !

L’assurance emprunteur et son fonctionnement

Souscrire à une assurance emprunteur est une condition sine qua non pour l’obtention d’un prêt auprès d’une banque ou d’un établissement de crédit. Cette assurance garantit à la banque qu’elle sera remboursée, et ce, même si vous vous retrouvez dans l’incapacité (chômage, paralysie, folie, maladie grave, décès…) de rembourser votre prêt. Elle prendra en charge une partie ou la totalité du capital restant dû à la banque.

Fonctionnement de l’assurance emprunteur

Si vous décidez de souscrire une assurance emprunteur, cela signifie que vous avez désormais des obligations envers la compagnie d’assurance. Tout d’abord, vous allez devoir renseigner avec honnêteté toutes les informations qui vous seront demandées. L’assureur prendra en compte ces informations afin de fixer le prix de votre assurance emprunteur.

Découvrir aussi :  Estimation immobilière en ligne : comment la valeur de votre bien est-elle calculée ?

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle deux personnes (A et B) ayant prêté la même somme auprès de la banque peuvent avoir des coûts d’assurance différents. En effet, l’assurance emprunteur pour les métiers à risque est généralement plus élevée que celle des métiers ne présentant que peu de risques. Ainsi, si l’individu A effectue un travail risqué contrairement à l’individu B, le coût de son assurance sera forcément plus élevé.

Ensuite, une fois que la compagnie d’assurance aura défini le coût de votre assurance, vous devrez verser à la fin de chaque mois une cotisation.

Les risques couverts par l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur couvre de nombreux risques. Parmi les risques couverts par l’assurance, on retrouve :

  • le risque de décès : nul ne connaît l’avenir et il peut arriver que vous perdiez la vie avant le remboursement complet de votre crédit immobilier. Dans le cas où cela arriverait, l’assurance emprunteur se chargera de rembourser le capital restant dû ;
  • le risque de perte totale et irréversible d’autonomie : suite à un accident, il peut arriver que vous perdiez votre autonomie, à vous nourrir, à vous laver ou même à vous habiller. L’assurance emprunteur vous couvre dans ce type de situation ;
  • le risque d’invalidité permanente et totale : on parle de risque d’invalidité permanente et totale lorsque vous ne pouvez plus exercer d’activité professionnelle. L’assureur prendra en charge le remboursement de vos mensualités et si le médecin estime qu’il ne peut y avoir d’amélioration dans votre état de santé, la banque remboursera l’intégralité de ce que vous devez ;
  • le risque d’incapacité temporaire totale de travail : on parle d’incapacité temporaire totale de travail lorsque le médecin atteste que vous êtes incapable d’exercer votre métier suite à un accident, par exemple. Vous n’êtes couvert que si l’incapacité est temporaire.

Il existe de nombreux autres risques couverts par l’assurance emprunteur tels que la perte d’emploi, l’invalidité permanente partielle et l’incapacité de travail partiel.

Découvrir aussi :  MyCitya : mode d'emploi pour se connecter à l'extranet

Assurance emprunteur

Ce à quoi il faut faire attention lorsque l’on souscrit une assurance emprunteur

Une assurance emprunteur n’est pas un contrat que l’on signe sur un coup de tête. Avant d’y souscrire, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux éléments.

Les garanties proposées

La première chose à laquelle vous devez faire attention lors de la souscription de votre assurance est les garanties proposées par le contrat. Un bon contrat doit contenir des garanties essentielles telles que la garantie décès, la garantie PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie), la garantie IPT (invalidité permanente et totale), la garantie ITT (incapacité temporaire totale de travail)…

Les garanties optionnelles

Le contrat peut intégrer un certain nombre de garanties optionnelles. Prêtez une grande attention à ces garanties. En effet, certaines d’entre elles peuvent être assez intéressantes et avantageuses pour vous.

Les exclusions de garanties

Les exclusions de garanties ne sont absolument pas à négliger. Elles font référence à toutes les situations pour lesquelles vous ne serez pas couvert par l’assurance.

Le délai de franchise

Faites très attention au délai de franchise proposé par l’établissement. Ce délai représente la durée entre la survenance de l’événement et le début de l’indemnisation. Plus le délai sera court et mieux ce sera pour vous.

La durée de l’indemnisation

Vous devez vous renseigner sur la durée de l’indemnisation proposée par la banque. Ce critère est particulièrement important lors de situations temporaires telles qu’une perte d’emploi, un arrêt maladie…

Le délai de carence

Il s’agit de la période au cours de laquelle l’assurance ne couvre pas vos échéances. C’est notamment le cas durant les premiers mois de la mise en place de votre contrat.

Le coût de l’assurance

Le coût de l’assurance emprunteur est un élément décisif dans le choix de l’assurance emprunteur. Les tarifs proposés par l’assurance peuvent varier en fonction de votre profil ou des garanties choisies.

Découvrir aussi :  Estimation immobilière : les 5 pièges à éviter pour déterminer votre prix de vente

Quand l’assurance emprunteur coûte-t-elle plus cher que d’habitude ?

L’assurance emprunteur peut parfois coûter plus cher que d’habitude. Voici quelques situations dans lesquelles cela peut arriver.

Votre âge est avancé

L’âge est un facteur que les compagnies d’assurance considèrent pour fixer le prix de l’assurance emprunteur. Plus votre âge sera avancé et plus le coût de votre assurance sera élevé.

Vous êtes fumeur

Le fait de fumer peut impacter le prix de votre assurance. En effet, si vous fumez, le prix de votre assurance risque d’être particulièrement élevé, car vous êtes exposé à de nombreuses maladies.

Le statut professionnel est à risque

Votre situation professionnelle a une incidence sur le prix de votre assurance emprunteur. Les cadres paient par exemple généralement leur assurance emprunteur moins cher que les personnes travaillant par intermittence. Outre ce fait, les risques que présente l’exercice de votre métier peuvent aussi faire grimper le prix de l’assurance. Les individus dont les métiers présentent de nombreux risques tels que les militaires, les agents de sécurité, les pompiers ou les conducteurs de grue paient leur assurance plus chère.

Votre état de santé est mauvais

Vous avez un problème de santé assez grave susceptible de mettre votre vie en péril du jour au lendemain ? Vous pouvez être sûr que la compagnie d’assurance en tiendra compte. Le coût de votre assurance sera donc plus élevé.

Souscrire une assurance emprunteur

Comment économiser sur votre assurance prêt tout en étant couvert ?

Pour économiser sur votre assurance emprunteur tout en étant couvert, la première chose que nous vous suggérons de faire est de refuser le contrat de groupe que vous proposera la banque. Rien ne vous oblige d’y souscrire et vous êtes dans votre droit de souscrire une assurance individuelle si vous le souhaitez. Ensuite, avant de souscrire votre assurance, prenez le temps de faire jouer la concurrence. Autrement dit, comparez différentes offres d’assurance emprunteur afin de sélectionner l’offre la plus avantageuse pour vous. Cette comparaison peut se faire sur la base de certains critères tels que les garanties proposées, les exclusions de garanties, le délai de franchise, les tarifs… N’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurance en ligne pour effectuer cette comparaison.

Pour faire baisser le prix de votre assurance, vous pouvez aussi limiter les garanties incluses dans votre contrat. En effet, si certaines garanties telles sont obligatoires, d’autres garanties, par contre, sont facultatives. Il vous est également possible de négocier le taux de votre assurance emprunteur ou d’offrir des gages en garantie afin de faire baisser le prix de votre assurance prêt.

Comments are closed.