Travaux

Construire une terrasse sans autorisation : est-ce possible ?

De nombreuses démarches administratives, telles que la déclaration de travaux et la demande de permis de construire, sont liées à la construction d’une terrasse.

Les infractions à ces exigences qui sont communes à toutes les constructions, peuvent exposer le propriétaire à des amendes. Mais, est-il possible de construire une terrasse sans autorisation ?

Aucune autorisation nécessaire pour les terrasses non couvertes de plain-pied

Les terrasses non couvertes et de plain-pied sont également libres de construction, quels que soient leur revêtement (béton de bois, béton, etc.) et leur surface. Généralement, elles sont placées sur un terrain plat, à une distance maximale de 60 cm du sol, et ne nécessitent pas de fondations profondes.

Si vous souhaitez construire ce type de terrasse dans votre jardin ou même en extension de votre maison, vous n’aurez pas besoin de faire les démarches administratives nécessaires. Il n’est pas non plus nécessaire de faire constater l’emprise, c’est-à-dire l’ombre créée par le patio lorsque le soleil est placé précisément devant la maison.

Si vous décidez de construire un auvent pour votre terrasse de plain-pied, vous devrez suivre certaines étapes spécifiées par la municipalité dans laquelle vous vivez.

En outre, certaines municipalités ont leurs propres règlements qui régissent la construction de terrasses sur leur territoire. Il est donc recommandé de prendre contact avec votre municipalité pour connaître les démarches à suivre pour réaliser votre projet.

Découvrir aussi :  Réparer un tuyau PVC qui fuit : mode d'emploi

Types de terrasses nécessitant une autorisation

Si vous envisagez de construire une terrasse extérieure sur une pente ou un plancher, vous aurez besoin d’une autorisation.

Vous devez déposer une déclaration préalable de travaux dans le cas où la surface est inférieure à 20 m² et la hauteur est supérieure à 60 centimètres.

Une autorisation est également nécessaire pour les terrasses dont la hauteur est supérieure à 60 cm et dont la surface est supérieure à 20 mètres carrés. Voici les types de terrasses qui nécessitent un permis.

La terrasse sur étage

La terrasse sur étage prolonge l’espace habitable de la maison. Elle peut également être utilisée pour prolonger le balcon ou créer simplement une terrasse à l’étage dans votre maison.

Comme ce type de construction peut augmenter la taille de votre maison, vous devrez demander un permis de construire à la mairie de votre ville. Vous pouvez contacter la mairie pour connaître les documents dont vous aurez besoin pour déposer la demande.

Terrasse sur pilotis

Un peu surélevée et modifiant l’emprise au sol de la maison La terrasse sur pilotis est généralement proposée pour les terrains en pente.

Pour la construire, il est nécessaire de réaliser des fondations solides, ce qui requiert une autorisation. Si votre terrasse est inférieure à 20 mètres carrés, une simple déclaration de travaux est suffisante.

Si vous voulez couvrir une plus grande surface, vous aurez besoin d’un permis de construire.

Les toits-terrasses

Pour les toits plats qui permettent la circulation, il est possible de construire des toits-terrasses. Théoriquement, ce type de construction n’est pas soumis à autorisation, puisqu’il ne modifie pas l’emprise au sol du bâtiment.

Découvrir aussi :  Remplacer un robinet de cuisine : comment faire ?

Mais il est conseillé de se renseigner auprès de sa mairie car certaines questions juridiques liées au logement peuvent entraîner des règles spécifiques.

Par ailleurs, quel que soit le type de terrasse choisi, assurez-vous qu’il est conforme au plan local d’urbanisme (PLU) de votre ville.