Immobilier

L’avenir de la gestion locative dans le marché immobilier actuel

La gestion locative désigne l’ensemble des opérations qui concernent l’administration d’un bien immobilier placé en location. Toutes les actions menées avant, pendant et après la location d’un appartement ou d’une maison font donc partie de la gestion locative. Il s’agit donc d’un élément central du secteur immobilier. De fait, il est légitime de s’interroger à propos de ses défis actuels et ses perspectives, notamment dans une ville à fort potentiel telle que Paris, Bordeaux ou encore Marseille.

L’impact des évolutions du marché immobilier sur la gestion locative

Au cours de l’année précédente, le secteur de la pierre a connu une crise sans précédent, dont les répercussions ont touché tous les acteurs du domaine. Les investisseurs, les promoteurs, les agents immobiliers et les gestionnaires de biens locatifs ont dû s’adapter aux nouvelles réalités du marché.

La gestion locative assure la rentabilité et la pérennité des investissements locatifs. Les professionnels de cette filière veillent au maintien de bons rapports entre les locataires et les propriétaires. Dans un contexte où le domaine fait l’objet de perturbation, les acteurs de la gestion locative doivent s’adapter et innover pour affronter les nouveaux challenges.

Pour combler le manque à gagner lors des vacances locatives par exemple, les gestionnaires locatifs ont adopté de nouvelles stratégies. Ils adaptent par exemple les loyers aux réalités du marché ou mettent en avant les locations de courte durée. Ces techniques innovantes ont pour objectif d’attirer les locataires et de réduire les risques d’impayés.

Ces professionnels mettent également en œuvre des garanties telles que la garantie Visale pour sécuriser les revenus locatifs et protéger les intérêts des investisseurs. Par ailleurs, la gestion locative s’est fortement digitalisée. La plupart des gestionnaires se servent désormais de plateformes en ligne et d’outils intégrés pour optimiser l’administration des biens qui leur sont confiés.

Découvrir aussi :  Echapper au paiement de la plus-value immobilière : comment faire ?

expert en gestion locative

Cet expert en gestion locative sur Bordeaux va désormais s’occuper de la gestion de l’appartement de ce couple de propriétaires.

Les innovations technologiques et leur rôle dans la gestion locative future

Grâce aux innovations technologiques, la plupart des missions d’un expert en gestion locative sont digitalisées. La transformation digitale de ce domaine permettra de renforcer l’attractivité de l’investissement immobilier et de faciliter la réalisation de tâches telles que :

  • la gestion des biens,
  • la recherche de locataires,
  • la collecte des loyers,
  • la valorisation des bâtiments, etc.

La digitalisation des processus métiers favorisera l’amélioration du fonctionnement des copropriétés ou d’autres types de biens. Les outils et procédés digitaux permettront aux agences d’innover dans un secteur fortement concurrentiel et en pleine transition.

Ces solutions proposent aux gestionnaires une véritable issue pour optimiser la satisfaction client. Désormais, les méthodes de gestion archaïques seront remplacées par des techniques innovantes, à la pointe de la technologie. Fini les longues attentes dues au traitement des dossiers administratifs ou à l’indisponibilité du service client. Les agences pourront donc offrir un accompagnement personnalisé et efficace à leurs clients, bailleurs ou locataires.

De nombreux professionnels ont déjà entrepris la transformation digitale de leurs activités. Pour cela, ils créent leurs propres plateformes digitales pour assurer la transmission et la remontée de leurs informations en temps réel.

Enfin, le développement de l’intelligence artificielle (IA) affecte l’industrie immobilière à bien des égards. Cette technologie sera désormais intégrée dans la recherche et la sélection de propriétés pour révolutionner l’expérience des acheteurs. L’IA interviendra également lors des transactions et de la gestion immobilière à travers la réalisation des tâches répétitives. Les gestionnaires pourront donc se concentrer sur les activités à forte valeur ajoutée.

Découvrir aussi :  Les avantages d'un prêt immobilier avec CAPCA

Comment les changements législatifs et règlementaires affectent-ils la gestion locative ?

L’année 2023 a marqué la fin du dispositif Pinel, qui a été remplacé par le régime Pinel+. Ce dispositif maintient les bénéfices fiscaux si le logement remplit deux conditions supplémentaires, en plus des anciens critères du dispositif Pinel. Le bien doit présenter un niveau de performance énergétique élevé et situé dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. L’objectif de ce nouveau dispositif est d’encourager les bailleurs à faire une rénovation énergétique dans leurs logements et les valoriser sur le long terme.

De plus, en 2023, la hausse de la taxe foncière a atteint un plafond élevé (7 %). Cette augmentation représente une charge financière supplémentaire pour les bailleurs. Cependant, des dispositifs ont été mis en place pour alléger cette charge.

La gestion locative face aux défis environnementaux et sociaux

Au cours de l’année précédente, une mesure phare est entrée en vigueur : les propriétaires ont l’interdiction de louer des habitations énergivores. Elle s’inscrit dans le cadre de la réforme des passoires thermiques dont l’objectif est d’éliminer progressivement du marché les logements qui consomment beaucoup trop d’énergie.

Les acteurs de la gestion locative doivent donc accompagner les propriétaires à effectuer les travaux de rénovation énergétique après la réalisation d’un DPE. D’ailleurs, le Diagnostic de Performance Énergétique est désormais obligatoire dans le cadre de la location ou de la vente d’un bien.

Comments are closed.