Immobilier

Vendre à un promoteur immobilier : les pièges à éviter

Vous possédez un terrain, une maison ou un bureau que vous souhaitez vendre à des promoteurs. C’est une idée fantastique ! Ce type de vente peut vous permettre de réaliser une plus-value impressionnante. Êtes-vous prêt à déjouer les pièges ?

Comment déterminer la valeur de votre terrain pour le vendre à des promoteurs ?

Vous êtes probablement conscient que la vente de votre maison peut être extrêmement rentable lorsque vous lisez ceci. Les bénéfices que vous pouvez réaliser en vendant votre maison à des promoteurs sont généralement compris entre 30 et 50 %, par rapport à une vente entre particuliers. C’est simple à expliquer. Le promoteur calcule sa valeur sur le projet de construction qu’il pourra réaliser sur votre terrain.

Il y a deux coûts pour votre terrain :

  • Le prix de vente immédiat : C’est le montant auquel votre maison peut être vendue dans son intégralité à un acheteur particulier. Il s’agit de la valeur du marché, même si elle peut être négociée.
  • Le prix de construction possible : c’est le montant auquel vous pouvez céder votre propriété à une société de promotion immobilière. Cette valeur est directement liée aux droits de construction qui sont attachés à votre terrain. Cette valeur est déterminée par le constructeur après avoir étudié les différents documents d’urbanisme pour la planification (plan local d’urbanisme, carte de la zone locale, etc.) ).

L’emplacement du terrain ainsi que la surface constructible du terrain sont déterminants pour fixer le prix possible de la construction. Il existe des contraintes supplémentaires telles que la qualité du sol, la disponibilité des places de parking et d’autres limites de construction. ).

Découvrir aussi :  Banque en ligne : laquelle choisir pour un crédit immobilier ?

L’emplacement et les caractéristiques d’un terrain ou d’une maison peuvent avoir un impact majeur sur le prix. Deux propriétaires d’un terrain dans la même ville peuvent recevoir des offres différentes sur leur bien.

Être conscient du coût de construction de votre propriété est l’un des plus grands risques à éviter lorsque vous vendez votre terrain à des promoteurs. Il est crucial de rester bien informé et de demander conseil à un professionnel.

Évitez les pièges de la négociation avec un promoteur immobilier

Connaître la valeur de votre propriété peut ne pas suffire. Les promoteurs immobiliers sont habiles en matière de négociations. Le décompte est un document financier qu’ils utilisent comme base pour faire leurs choix. Le décompte comprend toutes les dépenses comme le coût du chantier de construction ainsi que le montant de l’entretien. Pour déterminer la valeur d’achat du terrain, on soustrait le revenu estimé de la société immobilière.

Certaines personnes ne sont pas en mesure de comprendre les détails des négociations concernant le prix de vente de leur maison.

Il est également essentiel de connaître les conditions suspensives qui seront probablement incluses dans votre engagement. Ces conditions définiront vos obligations envers le promoteur. Ce contrat peut prêter à confusion, et vous devez en connaître les principaux détails.

La vente est conclue. Vous devez négocier une augmentation des bénéfices. Le propriétaire pourrait être financièrement motivé par les résultats positifs du développement.

Après quelques mois, la vente est résiliée. Vous devez avoir établi les conditions d’un paiement compensatoire qui représente généralement 5 à 10 % du prix de vente total. Si votre projet est annulé, le propriétaire se retrouvera en possession de son bien et devra tout recommencer.

Attention aux délais de prescription lors de la vente à un promoteur

Nous tenons également à souligner les délais de prescription lors de la vente de promoteurs immobiliers. Il faut compter en moyenne 18 mois entre la signature d’un contrat de vente et la date de signature de l’acte de vente.

Découvrir aussi :  Qu'est-ce qu'un mandataire immobilier, quels services proposent-ils ?

Le permis de construire est le processus le plus long, et il est définitif. La ville lance les études architecturales après que le vendeur et le promoteur ont conclu un accord contraignant de vente. En général, le promoteur soumet sa demande de permis de construire à la mairie dans un délai de trois mois.

Les résidents ont ensuite deux mois pour annuler le plan de construction pendant deux mois. Le développement immobilier n’est pas toujours vu d’un bon œil par la communauté. La procédure de recours peut être soumise au maire directement ou devant le tribunal. Le délai d’appel peut être plus long. L’administration dispose de 3 mois pour effectuer des recherches et décider d’approuver ou non le projet.

Il est donc conseillé de s’adresser à des agents immobiliers qui vous aideront à concevoir une maison conforme aux exigences de la ville. Ils sont également en mesure de résoudre tout conflit potentiel avec les résidents.

Retrouvez plus de conseils pour vendre un terrain à un promoteur

Savoir avec précision la valeur de son bien, éviter les pièges de la négociation, faire attention aux délais de prescription… Vous connaissez maintenant les principaux pièges à éviter pour que la vente d’un bien à un promoteur se passe bien.

Nous le savons, si vous voulez vendre un terrain, la situation peut vous sembler plus problématique… Tout simplement parce qu’en tant que simples particuliers nous n’avons pas l’habitude de faire de telles transactions, alors nous avons affaire à de grandes sociétés qui au contraire ne font que ça de leurs journées !

Découvrir aussi :  Frais de mainlevée d'hypothèque : qu'est-ce que c'est ?

Mais rassurez vous, la vente d’un terrain à un promoteur est généralement une excellente opportunité. On trouve en outre de très bons conseils sur le web pour optimiser ce type de vente. Cliquez sur ce lien pour obtenir de bonnes astuces à ce sujet : https://www.nexity.fr/terrains/guide-terrain/conseils-vente/vendre-terrain-a-un-promoteur

Comme vous le verrez, la vente d’un terrain à un promoteur est souvent l’occasion de faire de bonnes affaires. Il est même souvent possible de profiter d’une fiscalité privilégiée sur la plus-value de l’opération. Il est en effet parfois possible de profiter d’un abattement fiscal sur la plus-value suite à une mesure mise en place en janvier 2018. En plus de cela, ce type de vente n’est pas dépendante de la saisonnalité, tandis que la vente aux particuliers est généralement plus compliquée en hiver et en été.

La plupart des promoteurs savent repérer les bonnes affaires et sont capables de réaliser d’excellentes plus values en achetant un terrain, en particulier parce que les frais de construction sont parfaitement maitrisés. Résultat : l’immense majorité des promoteurs rachètent les terrains plus chers que les particuliers ! Dans le même ordre d’idées, la vente à un promoteur dispense de frais d’agences, ce qui est un autre gain à ne pas sous-estimer.

Ceci étant dit, pour vendre son terrain au meilleur prix à un promoteur, vous verrez qu’il y a plusieurs règles importantes à garder en tête. Vous les apprendrez en lisant l’article en lien.

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur la vente d’un bien ancien à un promoteur, vous retrouverez davantage d’informations via cet article complémentaire. Comme vous le verrez, il est parfois plus rentable de revendre un bien ancien à un promotieur, en particulier s’il est très ancien. Le cas des passoires energétiques, est assez symptomatiques de cette situation.