Travaux

Financer sa rénovation énergétique : les dispositifs proposés par l’État

La transition énergétique est un enjeu majeur pour la France dans les années à venir. Afin d’encourager la rénovation énergétique des logements, l’État met en place diverses aides financières et prêts dédiés aux travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique. Découvrez ici les différentes solutions proposées par les pouvoirs publics pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique.

MaPrimeRénov’ : une aide financière pour tous les ménages

Mise en place en 2020, MaPrimeRénov’ est une aide financière destinée à remplacer le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Elle permet de bénéficier d’un soutien financier pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, sans conditions de ressources. Depuis le 1er janvier 2021, cette aide est ouverte à tous les propriétaires occupants, quels que soient leurs revenus.

Elle concerne les travaux suivants :

  • Isolation des combles et toitures
  • Isolation des murs et planchers bas
  • Remplacement des fenêtres simple vitrage
  • Installation de systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire performants et économes en énergie
  • Installation d’équipements de régulation et de programmation du chauffage

En plus des aides mentionnées, les aides de l’Etat pompe à chaleur s’avèrent comme une autre solution efficace pour améliorer la performance énergétique des logements. L’aide est calculée selon les revenus du foyer, le type de travaux effectué et la performance énergétique obtenue. Elle est versée après la réalisation des travaux, sur présentation des factures.

Le prêt à taux zéro pour la rénovation énergétique

Le dispositif du prêt à taux zéro (PTZ) rénovation énergétique permet de financer jusqu’à 30 000 euros de travaux dans votre logement principal sans payer d’intérêts. Ce prêt concerne les travaux permettant d’améliorer la performance énergétique du logement d’au moins 25 %.

  • Il est réservé aux propriétaires occupants souhaitant améliorer la performance énergétique de leur logement
  • Le montant du prêt est calculé en fonction des travaux réalisés et des économies d’énergie obtenues
  • Il peut être cumulable avec d’autres aides financières comme MaPrimeRénov’
  • Son remboursement est étalé sur une durée minimale de 6 ans et maximale de 20 ans
Découvrir aussi :  Les différents types de charpentes utilisés dans la construction

Le prêt “Habiter Mieux”

Il s’agit d’un autre prêt proposé par l’État pour favoriser la rénovation énergétique des logements, notamment ceux qui présentent des déperditions d’énergie importantes. Le montant de l’aide est calculé en fonction du coût total des travaux et peut atteindre jusqu’à 20 000 €. Ce prêt est également cumulable avec MaPrimeRénov’ pour un impact financier maximal.

rénovation logement aides financieres

L’éco-prêt à taux zéro

Ce dispositif consiste essentiellement en un crédit sans intérêt pour financer des travaux de rénovation énergétique. L’objectif est de fournir aux propriétaires une solution concrète et accessible pour financer ces travaux nécessaires. Dans cette optique, ce prêt est réservé aux copropriétaires de logements construits après 1990 et permet de couvrir jusqu’à 30 000 € par logement, selon la nature des travaux réalisés.

Les Certificats d’Économies d’Énergie

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) incite les fournisseurs d’énergie (appelés “obligés”) à réaliser des économies d’énergie ou à soutenir financièrement leurs clients dans leur démarche. En contrepartie, ils obtiennent des CEE auprès de l’État. Ainsi, en tant que consommateur, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la part de votre fournisseur d’énergie pour financer vos travaux de rénovation énergétique.

  • Les CEE sont accessibles à tous les ménages, sans conditions de ressources.
  • Ils sont disponibles pour une large gamme de travaux d’amélioration énergétique : isolation, chauffage, ventilation, etc.
  • Pour en bénéficier, il suffit de se rapprocher de son fournisseur d’énergie
  • Les CEE sont cumulables avec les autres aides financières, à condition que le montant total des aides ne dépasse pas le coût des travaux
Découvrir aussi :  Isoler son habitation pour plus de confort

Les aides locales et régionales

Enfin, il est important de noter que de nombreuses collectivités territoriales proposent également des aides financières pour la rénovation énergétique. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions, de prêts à taux zéro, de chèques énergie ou encore de déductions fiscales locales. Il est donc fortement recommandé de se renseigner auprès de sa mairie, de son département ou de sa région pour connaître les dispositifs existants et leur mode d’attribution.

Grâce à ces multiples dispositifs et aides, l’État entend faciliter l’accès à la rénovation énergétique pour tous les ménages français, quels que soient leurs revenus. Outre l’impact positif sur le climat et la consommation énergétique, ces mesures permettent souvent de réduire significativement les factures d’énergie des foyers concernés et ainsi améliorer leur confort au quotidien.

Comments are closed.