Entretien

Quelles sont les causes d’une cheminée qui goudronne ?

On considère qu’une cheminée est goudronnée lorsqu’une couche de matière noirâtre se trouve sur les parois de son conduit. Il s’agit en fait de bitre, qui est le résultat de l’accumulation et de la dissolution des résidus de combustion. Comment réagir à cette situation ?

Cheminée qui goudronne : les causes

Une cheminée goudronnée désigne un conduit de cheminée qui a été recouvert de goudron ou, plus précisément, de bistre. Cette substance noirâtre ressemble un peu à de la suie, mais elle est plus collante et se fond dans le conduit.

Ce phénomène peut être causé par plusieurs facteurs. Cela peut être dû à un mauvais tirage de la cheminée. Un conduit étroit et haut est préférable à une ouverture courte et large pour maximiser la vitesse d’évacuation des gaz. Il est également important d’inspecter l’arrivée d’air frais . La quantité d’air qui arrive doit correspondre à la taille du conduit de cheminée.

Il est également important de noter la mauvaise qualité du bois de chauffage. Il est préférable d’utiliser du bois dur qui a été séché dans un endroit ventilé pendant au moins 2 ans. Le bois de récupération et les résineux peuvent rapidement boucher les conduits de fumée. Si la fumée est trop froide, la cheminée peut devenir goudronneuse.

La fumée contiendra plus de vapeur d’eau, ce qui peut entraîner la formation de bistre. Il est essentiel de veiller à ce que la cheminée soit bien utilisée et ne soit pas trop remplie de combustible.

Découvrir aussi :  Enlever des traces de silicone sur du carrelage

Prévention des risques

Il est important de prendre en compte les causes de l’accumulation de goudron et de bistre afin de les éviter. Il est important de choisir du bois de qualité, c’est-à-dire du bois sec.

Il est recommandé de choisir comme essence de bois le chêne, le hêtre ou le charme. Le conduit de cheminée doit être droit afin que le gaz puisse sécher rapidement et avec un minimum d’obstacles. Le conduit doit s’adapter parfaitement à la cheminée.

Solutions pour une cheminée qui goudronne

Le goudron peut être plus qu’une caractéristique inesthétique. Une cheminée goudronnée peut avoir des conséquences importantes, et parfois néfastes.

Un conduit obstrué peut entraîner le risque d’un feu de cheminée. Du monoxyde de carbone peut également s’échapper de la maison, ce qui peut représenter un danger pour toute la famille.

La prévention est la meilleure solution. Veillez à utiliser correctement la cheminée. La cheminée doit être ramonée au moins une fois par an. Un ramonage doit être envisagé si le bistre s’est installé. Il existe également des bûches de ramonage chimiques, sans soufre ni chlore, qui sont très efficaces pour enlever le goudron. Ces bûches ne peuvent pas remplacer le ramonage professionnel.

Faire ramoner sa cheminée

Nous vous l’avons dit, le ramonage permet d’éviter d’avoir une cheminée goudronnée et évite également les risques d’incendie et d’intoxication. C’est pour cette raison qu’il s’agit d’une obligation légale. Elle doit être réalisée 2 fois dans l’année, dont une en période de chauffe. Ce ramonage cheminée doit également être effectué par un professionnel certifié, qui vous remettra une attestation pour l’assurance habitation. Vous trouverez un annuaire regroupant les ramoneurs professionnels exerçant dans toute la France. Ils pourront également vous proposer un débistrage, si le conduit est goudronné.

Découvrir aussi :  Eloigner les guêpes et insectes d'une piscine

Au niveau du tarif, nous vous invitons évidemment à demander des devis pour comparer les prix.  En règle générale, suivant la région, cela varie entre 40 et 80 euros. C’est à la charge de la personne qui utilise la cheminée. Autrement dit, si vous êtes en location, c’est à vous de payer et non pas à votre propriétaire. Sachez que si vous ne le faites pas et que vous voulez déclarer un sinistre auprès de votre assureur, vous ne serez pas pris en charge. Cela fait partie des exclusions de garantie. En plus, vous risquez une amende de 450 euros.

Comments are closed.