Aménagement

Clim monobloc et split, quelle climatisation choisir ?

Le climatiseur réversible vous accompagne à chacune des saisons. La climatisation est essentiellement connue pour rafraîchir une maison ou un local professionnel en cas de forte chaleur, mais son rôle a grandement évolué ces dernières années.

En effet, lorsque l’on pense à l’utilité d’une climatisation, on pense systématiquement à la fraîcheur et au bien-être qu’elle procure lors des températures caniculaires, or, les modèles réversibles produisent également du chaud. Ce qui hisse le climatiseur au rang de chauffage complet, comme peut l’être une chaudière à fioul ou à gaz.

Un 2 en 1 très pratique, qui garde votre intérieur au frais l’été et au chaud l’hiver. De plus, contrairement aux idées reçues, ces appareils ont énormément évolué en matière de consommation électrique et d’écologie, ils ne sont plus aussi énergivores que ceux que vous avez peut-être connus autrefois, vous devez simplement vérifier la classe énergétique du produit.

Quelle est la différence entre la clim monobloc et la clim Split ?

La clim monobloc

Ce modèle de climatisation est plutôt adapté à des petits volumes, il sera capable de gérer la température dans une seule pièce de la maison dont la surface varie entre 16 et 30 m² maximum. Il n’y a pas d’unité extérieure, mais il faut cependant prévoir une évacuation de l’air et des condensats (eau), il sera donc tout de même nécessaire de percer le mur.

Découvrir aussi :  Aménagement de jardin en pente : comment faire ?

Utilisable été comme hiver, elle a également l’avantage de ne pas exiger d’unité extérieure qui peut s’avérer bruyante et peu esthétique. Ce qui est assez pratique en cas de proximité, en lotissement ou autres.

La clim split

La clim split porte très bien son nom, car cela signifie “séparé” en anglais. Ce système de climatisation est donc capable de répondre à des besoins supérieurs en surface de climatisation, pour de gros volumes. Il comprend des parties externes et internes vous permettant de couvrir de grandes surfaces. Il peut s’agir d’une grande maison ou de locaux professionnels.

Votre choix entre la clim monobloc et la clim split dépendra donc :

  • du volume total à équiper,
  • du lieu en prenant compte des nuisances sonores des unités extérieures si vous êtes en zone protégée, ou en copropriété,
  • de l’isolation en place,
  • de votre budget.

Comment fonctionne un climatiseur split ?

C’est une pompe à chaleur qui récupère les calories qui se trouvent dans l’air avec l’aide de son unité extérieure fixée sur un mur de la façade. Cet air est transformé en air chaud ou froid, selon le besoin et la saison, afin de le diffuser à l’intérieur grâce à l’unité intérieure.

Il offre une grande amplitude thermique, les technologies actuelles permettent de chauffer l’intérieur d’un espace alors que les températures extérieures sont très basses (jusqu’à – 20° C), ou très hautes (jusqu’à 50° C).

Comment calculer la puissance nécessaire ?

Pour vous donner une idée, le calcul est généralement de 100 watts par m². Ce qui signifie qu’une pièce de 15 m 2 aura besoin d’un appareil produisant au minimum 1 500 W.

Découvrir aussi :  Pourquoi opter pour des stores vénitiens en aluminium ?

Mais ce calcul est à considérer avec des pincettes, il permet simplement d’avoir une estimation approximative de la puissance nécessaire, car de nombreux autres paramètres entrent en ligne de compte. C’est pour cette raison qu’il est préférable de demander un devis afin d’avoir une idée précise et juste de ce dont vous avez besoin.

En effet, une pièce avec, par exemple, une baie vitrée située plein sud, aura besoin d’un climatiseur plus puissant pour réguler la température en plein été lorsque le soleil donnera au plus chaud de la journée sur les fenêtres.

Il est important d’effectuer un calcul juste du volume afin d’éviter tout risque de surrégime de l’appareil, mais également, afin que celui-ci réponde à vos attentes. Une puissance inférieure ne pourra pas produire la chaleur ou la fraîcheur nécessaire dans la pièce. Et cela ne sera pas du fait de la qualité de la clim monobloc ou split : si elle conçue pour 20 m² maximum, elle ne sera évidemment pas en capacité de chauffer 25 ou 30 m².

Le nombre de décibels est également à prendre en compte, essentiellement si l’appareil doit être installé dans une chambre. D’après l’échelle à décibels, il ne doit pas dépasser les 30 db dans l’espace nuit.

La consommation d’un climatiseur

Le système Inverter, dont sont dotés certains climatiseurs, permet de faire de substantielles économies d’énergie. En effet, ce système s’auto-régule en continu, afin d’éviter les écarts soudains de consommation d’énergie.

Grâce au flux constant mais moins puissant, cette technologie s’adapte à tous types de températures, même les plus basses, sans que le compteur électrique ne s’affole subitement. La gestion automatique de la température (chaud ou froid), qui s’adapte en fonction des écarts extérieurs, permet de consommer beaucoup moins d’électricité, et donc, de faire de belles économies.

Découvrir aussi :  Salle de bain sous pente : comment l’aménager ?

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un radiateur électrique basique consomme en moyenne 4 fois plus d’énergie qu’une climatisation murale. De plus, certains climatiseurs peuvent être fixés par vos soins, ce qui évite les frais d’installation, un autre moyen de faire des économies !

Comment entretenir mon climatiseur ?

L’entretien de votre clim influe sur sa longévité. Elle doit être contrôlée 1 fois par an, il faut également nettoyer ou changer le filtre, et vérifier la charge frigorifique. Vous pouvez, si vous le souhaitez, opter pour un contrat d’entretien auprès de l’entreprise qui vous a vendu le climatiseur, si elle le propose