Aménagement

Comment faire un puits perdu ou puisard ?

Les fondations et autres sous-sols enterrés peuvent être affectés par les infiltrations si un jardin est situé sur une pente ou est trop imperméable pour que l’eau de pluie s’écoule. Il est possible soit d’installer un système de drainage, soit de construire un puits perdu ou un puisard pour pallier les problèmes d’eau stagnante ou d’humidité.

Qu’est-ce qu’un puisard ? Quelle est la différence entre une fosse septique, un puits perdu et un puisard ? Comment faire pour qu’il fonctionne efficacement ? Nous répondrons à ces questions étape par étape dans l’article suivant.

Définition du puisard et du puits perdu

La loi sur les eaux pluviales impose à tout propriétaire “d’installer un toit de manière à ce que les eaux de pluie s’écoulent sur son terrain ou sur la route, mais pas sur le terrain du voisin“. En revanche, les eaux pluviales ne peuvent pas être raccordées au réseau public d’assainissement. Un puits perdu est un bon moyen de disperser l’eau de pluie si votre terrain n’en possède pas.

Qu’est-ce qu’un puisard ? Et comment cela fonctionne-t-il ? Une structure puisard est une structure qui est creusée dans le sol. Il permet de recueillir les eaux de pluie, de les drainer vers le sol et d’éviter la stagnation et l’engorgement des terrains dépourvus de réseau d’assainissement. Il est utile pour les sols argileux, les terrains en pente, ou lorsque la région est très pluvieuse.

Découvrir aussi :  Poêle à bois sans conduit de cheminée : est-ce possible ?

L’évacuation des eaux de pluie est cruciale. Le puisard élimine les débordements d’eau du sol, évitant ainsi les infiltrations qui pourraient endommager les constructions.

Le trou créé par puisard (ou “buse”) a des dimensions spécifiques afin d’accomplir cette mission. Il a généralement un diamètre d’un mètre et une profondeur d’au moins 50 cm. Ses dimensions peuvent varier en fonction du type de sol et de la quantité de précipitations atmosphériques.

De plus, construit en béton, en acier ou en PVC, il possède un fond garni de pierres. Ces pierres permettent à l’eau d’atteindre plus facilement le sol et de couvrir une plus grande surface. Cela évite la stagnation. Parfois, cette structure peut être complétée par l’installation d’une grille et d’un puits de décantation. Ces éléments évitent que le système puisard ne soit contaminé par les eaux de pluie.

Notez que le puits perdu est également capable d’évacuer des eaux autres que les eaux de pluie. Vous pouvez par exemple évacuer les eaux de jardin, les eaux de piscine (après déchloration) ou les eaux de fontaine.

Installation d’un puits perdu

Il est important de connaître les principales recommandations pour construire un système d’infiltration puits perdu efficace.

Il y a encore des détails à prendre en compte pour l’installation des puits perdu et puisard.

Où puis-je installer un puits perdu ?

Votre terrain déterminera l’emplacement d’un puits perdu. Il doit toujours être au fond pour permettre la collecte de l’eau. Mais il doit aussi se trouver à proximité des évacuations d’eau qui proviennent des gouttières ou du système de drainage du terrain.

Découvrir aussi :  Régler son robinet et bec de douche : à quelle hauteur ?

Il est important d’examiner le comportement du terrain par temps de pluie, et surtout la direction de l’écoulement naturel de l’eau. Ensuite, vous pouvez creuser un trou d’un mètre de diamètre là où cela semble nécessaire.

Quelle doit être la profondeur de votre puisard ?

Il est important de déterminer la profondeur idéale de votre puisard pour permettre à l’eau de s’y écouler.

La nature de votre sol déterminera les dimensions à utiliser pour créer un puits perdu. Pour les sols argileux, par exemple, vous aurez besoin d’un puits de 5 à 25 mètres de profondeur et de 1,50 m de diamètre. Une profondeur plus faible est nécessaire pour les sols sableux ou calcaires. Pour un diamètre de 80 cm, vous devez prévoir de creuser à une profondeur de 2,50 m.

Vous devez également suivre les directives d’installation suivantes :

  • Creusez dans la partie inférieure du sol.
  • Votre puisard doit être installé à au moins 3 m des arbres et arbustes, 2 m de l’eau et 5 m de toute construction, même celle d’un voisin.

Dois-je choisir un puisard incliné ou vertical ?

Le résultat souhaité et la nature du terrain doivent déterminer le type de puisard. Voici un résumé des différents types puisard et puits perdu.

  • Puits perdu Vertical: La buse est montée verticalement et possède un tuyau horizontal en bas pour évacuer l’eau. Elle est idéale pour les terrains en pente.
  • Puits perdu inclinée: elle est parfaite lorsque la pente est faible. Sa capacité est proportionnelle à la longueur des tuyaux inclinés.
  • Décharge directe: L’eau est libérée naturellement dans le sous-sol profond. Sa profondeur peut varier de 3 à 30 m en fonction du débit d’eau à absorber.
  • Puits perdu filtre à eau: A utiliser uniquement lorsque la filtration de l’eau est nécessaire.
  • Puits perdu – Ce puits est similaire au puits à évacuation directe, mais il possède une chambre d’évacuation à son sommet. Il est utilisé si l’évacuation est lente ou si les débits d’eau de pluie sont importants.
Découvrir aussi :  Fixation d'un parasol sur un balcon : comment faire ?

Un professionnel de l’assainissement peut vous aider à choisir le meilleur modèle de puisard, son implantation et sa profondeur. Il peut vous aider à éviter les problèmes de fondation et vous conseiller.