Aménagement

Calculer la lumière nécessaire pour une pièce en lumens

Un bon éclairage est un éclairage qui fournit la quantité optimale de lumière, sans manques ni excès qui peuvent entraîner une fatigue oculaire ainsi qu’affecter l’environnement et votre portefeuille.

Un bon éclairage est-il synonyme de plus de lumière ? Pas toujours, car un excès de lumière peut être tout aussi néfaste pour la vision qu’un manque de lumière, tout en augmentant la consommation d’énergie. L’important est d’avoir le bon éclairage pour chaque zone de la maison.

Cet article explique l’importance de bien éclairer chaque espace et détaille la quantité de lumière recommandée pour les différentes pièces. Nous présentons également les facteurs à prendre en compte lors du choix des ampoules.

Pourquoi est-ce primordial d’avoir des espaces bien éclairés ?

La luminosité est essentielle au confort de la maison. Pour améliorer le confort des différentes pièces d’une maison, il faut qu’elles soient toutes bien éclairées. Et il est important de savoir que cela signifie que chaque espace doit bénéficier d’un éclairage adapté : ni plus ni moins que nécessaire.

Trop peu de lumière

Lorsque la lumière est insuffisante, les yeux sont contraints de travailler trop fort, ce qui entraîne une fatigue oculaire. Cela provoque à son tour des symptômes tels que des maux de tête, une irritation et des démangeaisons oculaires, des paupières lourdes, etc.

Excès de lumière

Un éclairage artificiel excessif dans une pièce entraîne un éblouissement, sensation d’inconfort qui se produit lorsque la lumière d’un objet est beaucoup plus importante que celle de son environnement.

L’éblouissement peut l’être :

  • Gênant, lorsqu’une source de lumière trop intense provoque une vision floue, sans contrastes (comme lorsque, dans un endroit sombre, une torche ou une lampe se dirige directement vers les yeux).
  • Fatigant, un trouble qui se produit lorsque les yeux reçoivent trop de lumière (l’effet n’est pas aussi marqué que dans le premier cas, mais au fil des minutes, une fatigue visuelle apparaît).
Découvrir aussi :  Décorer un vase transparent avec du sable : comment faire ?

Un bon éclairage : économie et écologie

Bien éclairer une pièce est un bon moyen d’économiser de l’argent. En effet, le fait d’avoir plus d’éclairage que nécessaire peut peser sur votre porte-monnaie, surtout en cas d’augmentation importante des factures d’électricité.

De plus, l’excès de lumière a un impact négatif sur l’environnement, provoquant une pollution lumineuse.

Il ne faut pas oublier que la production d’électricité repose en grande partie sur la combustion de combustibles fossiles, qui émettent des gaz à l’origine de l’effet de serre.

Que sont les lumens : définition

Économies, protection de l’environnement, santé visuelle… autant de raisons suffisantes pour avoir la bonne quantité de lumière dans la maison. Quelle est la bonne quantité de lumière dans chaque pièce ? Comment la calculer ? Tout d’abord, nous devons savoir ce que sont les lumens et les lux.

Les lumens représentent la quantité réelle de lumière ambiante (flux lumineux) provenant d’une source lumineuse. Plus il y a de lumens, plus une pièce est lumineuse.

Cependant, une unité dérivée du lumen, appelée lux, est utilisée pour mesurer l’éclairement, dont le symbole est lx. Le lux indique la quantité de lumière présente sur une surface donnée.

Calcul de lumens au mètre carré

Un lux est égal à 1 lumen par mètre carré. En d’autres termes, si une pièce est éclairée par une ampoule de 1 000 lumens et que la surface de la pièce est de 10 mètres carrés, le niveau d’éclairement sera de 100 lx.

Et comment savoir combien de lumens a une ampoule ? Les lumens émis par une ampoule LED sont toujours indiqués sur l’emballage.

Connaître l’éclairage nécessaire dans les pièces de sa maison

De combien de lumens ai-je besoin pour éclairer une cuisine ?

Sur la base des lux, nous pouvons parler de chiffres recommandés pour le niveau d’éclairage de la maison, en fonction des besoins de chaque espace de la maison.

Découvrir aussi :  Qu'est-ce qu'une chambre aesthetic et comment la décorer ?

Dans le cas de la cuisine, la recommandation pour l’éclairage général de la cuisine se situe entre 150 et 300 lx. Cependant, la zone de travail spécifique, où les aliments sont coupés et préparés, a besoin de beaucoup plus d’éclairage. Cette zone aura besoin d’environ 500 lx.

De quel éclairage ai-je besoin dans une chambre à coucher ?

Quel éclairage pour une chambre à coucher ? Il est nécessaire de faire la différence entre une chambre d’adulte et les besoins des chambres d’enfants.

Chambre d’adultes

Dans les chambres d’adultes, des niveaux pas très élevés sont recommandés pour l’éclairage général, entre 50 et 150 lx.

En revanche, à la tête du lit, surtout si vous avez l’habitude de lire au lit, il est recommandé de placer des lampes focalisées pouvant atteindre 500 lx.

Chambre d’enfants

Dans les chambres d’enfants, un éclairage un peu plus général est recommandé (150 lx) et environ 300 lx s’il y a une aire de jeux. S’il y a une zone d’étude, il faut utiliser une lumière focalisée jusqu’à 500 lx.

Quel éclairage pour un salon ou un séjour ?

L’éclairage général peut varier entre environ 100 et 300 lx, bien que pour regarder la télévision, il soit recommandé de descendre à environ 50 lx et pour la lecture ou la couture, comme dans la chambre à coucher, une lumière focalisée de 500 lx.

Combien de lumens pour une salle de bain ?

Il ne faut pas trop d’éclairage, entre 50 et 100 lx sont suffisants. Cependant, la zone du miroir doit être plus lumineuse pour le rasage, le maquillage et la coiffure. Ici, nous recommandons environ 500 lx.

Découvrir aussi :  Comment choisir son canapé pour être à l'aise chez soi ?

Quel éclairage pour les escaliers, couloirs et autres zones de passage ?

Un éclairage général de 100 lx est idéal pour les passages s’ils sont peu fréquentés. Les couloirs ont besoin de moins d’éclairage (environ 50 lx), tandis que les escaliers en ont besoin de plus, car ils peuvent être dangereux si la lumière est insuffisante.

Facteurs à prendre en compte lors du choix des ampoules

Les valeurs auxquelles les ampoules sont vendues sur le marché ne mesurent pas le flux lumineux (en lumens) mais leur puissance (en watts). Et il n’y a aucun moyen de convertir directement une valeur en une autre, car le flux lumineux ne dépend pas seulement de la puissance mais aussi d’autres facteurs :

  • Le type d’ampoules : qu’il s’agisse de LED, d’ampoules halogènes, fluorescentes, incandescentes, etc.
  • La température de couleur des ampoules : le type de lumière qu’elles produisent peut être plus froid ou plus chaud.
  • Le système d’éclairage : il peut être direct, si les ampoules sont dirigées vers le lieu qu’elles doivent éclairer, indirect, si elles sont dirigées vers les murs et les plafonds et que l’éclairage est produit par leur réflexion, ou diffus, s’il y a un mélange des deux systèmes précédents. La lumière directe est celle qui utilise le mieux la capacité des lampes et permet donc d’économiser de l’énergie, mais elle peut aussi être la plus gênante et provoquer la fatigue des yeux. Plus elle est indirecte, l’effet est inversé : elle nécessite une plus grande consommation d’énergie, mais provoque moins de fatigue oculaire.
  • La méthode d’éclairage : dépend de l’emplacement des sources de lumière. L’éclairage est général lorsqu’il est destiné à couvrir toute la pièce, et localisé lorsqu’il est concentré en un point pour des tâches spécifiques, comme la lecture, la couture ou la cuisine.