Entretien

Les conseils pour nettoyer un puits sans y descendre

Vous êtes propriétaire d’un jardin disposant d’un puits à ciel ouvert ? Sachez qu’un nettoyage est impératif afin que les saletés ne puissent s’y accumuler. Eau sale, débris organiques, pollution, votre puits peut être facilement infecté.

Afin de nettoyer un puits de manière optimale, plusieurs étapes sont à accomplir avec à la clé une source d’eau saine. Et pour cela, il n’est pas toujours nécessaire d’y descendre.

Pourquoi nettoyer son puits ?

Pourvu d’un puits à ciel ouvert, vous pensiez éventuellement qu’un nettoyage n’était pas nécessaire. Pourtant, une vidange et une purification sont indiquées pour garantir une durée de vie plus longue à votre puits.

Traditionnel ou creusé, le puits est un forage structurellement perméable. Il se remplit naturellement des liquides de surface qu’il stocke. À moins de dix mètres de profondeur, il est donc sujet à la contamination, surtout s’il est exposé à une pluie abondante. Au fil du temps, l’eau stagnante peut cuver une accumulation de déchets qui incrustent les parois.

C’est pourquoi il est important d’entretenir son jardin, de nettoyer régulièrement son puits et de vérifier la qualité de l’eau. Si vous constatez des traces de pollution, il est grand temps de désinfecter votre puits à l’aide d’huile et d’hydrocarbures.

Les dangers sanitaires d’un puits non nettoyé

L’eau de votre puits est estimée comme impropre à la consommation au moment du prélèvement. Effectivement, sans traitement adéquat, l’eau stagnante de votre puits peut fréquemment être de mauvaise qualité.

Découvrir aussi :  Nettoyage d'un tapis en jute : comment faire ?

Détentrice de saletés et de traces d’impuretés, elle peut être également porteuse de parasites, de bactéries et de germes issus de la surface. Pour que votre eau puisse être jugée potable, elle doit d’abord témoigner d’une bonne qualité physique. Pour cela, sa clarté et son absence d’odeur et de goût désagréables doivent être constatés.

Par la suite, il est impératif de vérifier l’absence de composants chimiques. Si lors de votre analyse se manifeste la présence de métaux lourds (hydrocarbure, pesticides, nitrates, solvants), votre source sera jugée comme non potable et dangereuse pour la santé.

Les conseils pour désinfecter votre puits

Pour préserver sa qualité de vie et sa longévité, il faut nettoyer un puits régulièrement. Pour cela, il n’est pas nécessaire de faire appel à des spécialistes. Vous pouvez tout à fait le désinfecter vous-même, et ce sans forcément descendre au fond. Voici les principales étapes pour un nettoyage optimal :

  • Couper la vanne d’alimentation et l’électricité
  • Procéder à la vidange : pour entretenir le forage et nettoyer en profondeur, un pompage intégral est impératif. Grâce à une pompe à gros débit, vous arrivez facilement à vider votre puits.
  • Faire un brossage manuel complet pour enlever toute impureté sur les parois. Si vous ne voulez pas descendre dans le puits, il est possible d’effectuer cette étape à l’aide d’une machine. Vous pourrez effacer en profondeur la présence de débris et de déchets incrustés jusqu’au fond du puits.
  • Rincer au jet les murs du puits avant de procéder à un traitement chimique à l’eau de javel ou au peroxyde d’hydrogène.
  • Curer le fond du puits pour ôter la vase et les matières végétales et animales
  • Vérifier l’état de la crépine pour éviter tout risque d’accès de corps étrangers
  • Remplir le puits et procédez à l’analyse de votre puits dans les deux semaines après la vidange
Découvrir aussi :  Se débarrasser efficacement des mouches : les solutions