Investissement

Déduire les intérêts d’emprunt pour un investissement Pinel

La loi Pinel permet de déduire fiscalement plusieurs dépenses, dont les intérêts d’emprunt, qui sont liées à l’investissement locatif. Comment les déclarer ?

La loi Pinel est un dispositif imposé par l’État qui encourage l’investissement immobilier locatif dans les zones neuves. Ce dispositif s’adresse aux particuliers qui achètent un logement neuf dans le but de le mettre en location.

Cette loi permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les revenus locatifs. Le montant de la réduction d’impôt varie en fonction de la durée de la location. Il peut atteindre jusqu’à 21%.

D’autres dépenses, en plus des revenus locatifs sont éligibles à des déductions fiscales ou à une défiscalisation dans le cadre de la loi Pinel. Les intérêts d’emprunt bancaire, les frais de garantie, les commissions bancaires, les agios et commissions bancaires, les primes d’assurance et les charges d’entretien de la copropriété sont tous éligibles aux déductions fiscales. Il est important d’inclure ces revenus dans votre déclaration fiscale et de remplir certains formulaires relatifs à ce type de revenus.

Cet article se concentrera sur la déduction fiscale des intérêts d’emprunt et des intérêts intermédiaires.

Loi Pinel : bien immobilier neuf ou VEFA

Pour être éligible à la location en loi Pinel, le bien immobilier doit être neuf. Il peut être acheté neuf, c’est-à-dire qu’il est déjà achevé et habitable ou en VEFA pour une vente future, ou sur plan.

Les deux modes d’achat d’un bien immobilier peuvent être financés par des prêts bancaires, qui sont soumis à des intérêts. Ces taux varient en fonction du type d’investissement, des offres de prêt et de l’organisme prêteur.

Intérêts d’emprunt du prêt

Lorsque vous achetez un logement avec un prêt bancaire traditionnel, les intérêts que vous payez sont appelés intérêts d’emprunt. Chaque mensualité comprend le remboursement des intérêts et d’une partie du prêt. Le calcul du montant à déduire se base sur le taux effectif global et non sur le taux mensuel.

Divisez le taux annuel effectif global par 12 pour connaître vos taux d’intérêt mensuels

Les intérêts ne sont payés que sur le montant dû et les remboursements sont effectués mensuellement. Cela signifie que le paiement des intérêts de chaque mois est moins élevé. Après votre paiement mensuel, le montant des intérêts que vous payez diminue. C’est un facteur important à prendre en compte pour calculer le montant des intérêts que vous pouvez déduire de vos impôts pour l’année.

Pour calculer les intérêts, multipliez le montant que vous devez payer chaque mois par le taux d’intérêt mensuel.

Le montant restant que vous devez payer chaque mois est calculé en soustrayant la mensualité fixe du mois précédent sans intérêt du montant que vous deviez payer après avoir payé cette mensualité.

Prenons un exemple :

Vous avez emprunté 20 000 euros pour acheter votre bien immobilier. Le taux d’intérêt global est de 6 % avec des mensualités fixes de 300 euros.

Le calcul suivant concerne le premier mois :

Votre taux d’intérêt mensuel est de 6% / 12 = 0,5%.

Le montant des intérêts que vous payez le premier mois

20 000 X 0,5% = 100 euros.

Au cours du deuxième mois :

Le montant restant à payer = 20 000 – (300-100) = 19 800 euros

Le taux d’intérêt du deuxième mois :

19 800 X 0,5 % = 99 euros.

Les intérêts payés chaque mois sont donc dégressifs. Additionnez les montants mensuels pour calculer le total de l’année.

Intérêts intermédiaires

Les intérêts intercalaires interviennent lorsque vous achetez un bien en VEFA. Ces intérêts sont comptabilisés à chaque appel de fonds (i.e. Ces intérêts sont comptabilisés à chaque étape de la construction ainsi qu’à la remise du bien à l’acheteur. Ils s’accumulent d’un appel de fonds à l’autre jusqu’à ce que le bien soit transféré et que le paiement final soit effectué.

Seuls les frais intercalaires comptent comme des dépenses déductibles des impôts en loi Pinel.

Qu’il s’agisse d’un prêt pour l’achat d’un logement ou d’une VEFA, tous les taux d’intérêt et montants mensuels sont clairement indiqués par l’établissement prêteur dans les différents documents qu’il doit fournir dans le cadre du remboursement de votre prêt.

Démarches à effectuer pour déduire vos intérêts d’emprunt avec la Loi Pinel

Les étapes à suivre pour déduire les intérêts d’emprunt sont très simples. Elles sont les mêmes, que vous achetiez un logement neuf ou un logement acheté en VEFA.

Achat d’un logement neuf en loi Pinel

Si le bien est loué en tant que logement vide, il faut remplir la déclaration de revenus 2044. Ce formulaire est réservé à ceux qui ne relèvent pas du régime fiscal du micro-foncier mais qui sont soumis aux impôts réels. Lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier, ce régime fiscal prévaut presque toujours sur les autres.

Vous devrez remplir ce formulaire avec certaines informations, comme la date du prêt et le nom de la société.

La ligne 250 du formulaire est celle où vous devez indiquer les intérêts payés.

Pour un logement acheté en VEFA sous la loi Pinel

Pour un logement acheté neuf, la déclaration est faite par une déclaration de revenus et la déclaration 2044 des revenus fonciers. Vous devez également remplir les informations à la ligne 250.

Des documents complémentaires doivent être joints à votre déclaration de revenus. Vous devez joindre à votre déclaration de revenus une annexe qui comprend l’identité et l’adresse du contribuable, l’adresse du logement et la date de livraison. La note doit également inclure la date de location du logement.

Pour bénéficier du Pinel, vous devez joindre une copie de l’avis d’imposition ou de non-imposition du locataire.

Même si tous ces documents sont fournis, l’administration fiscale peut demander des justificatifs supplémentaires pour examiner votre dossier. Ces documents doivent toujours être à votre disposition en cas de demande.

L’investissement locatif Pinel a été réalisé la première année.

Vous devrez remplir le formulaire 2044 EB, ou engagement de location, au cours de la première année d’investissement immobilier locatif.

Ce formulaire permet de s’engager à louer le bien pendant 6, 9 ou 12 ans. Il contient également toutes les informations utiles concernant la location.

Investissement locatif clé en main : que choisir ?

Les Français investissent en grand nombre et pour de nombreuses raisons. L’investissement immobilier semble être un placement sûr et fiable.

Les Français sont désireux de planifier leur retraite et d’avoir un complément intéressant à leur vie. C’est un excellent moyen de diversifier son patrimoine et d’assurer un héritage à ses enfants. C’est une décision intelligente d’investir.

Cependant, il faut pouvoir le faire correctement et savoir comment. Il existe plusieurs sites qui vous permettent de simuler facilement votre investissement locatif.

Qu’est-ce qu’un investissement locatif clé en main ?

C’est lorsqu’un particulier fait confiance à une société, dont la mission est de lui trouver un appartement adapté, et de gérer la négociation, le déroulement de la transaction, et toutes les démarches administratives.

Une société vous aidera à trouver le bien immobilier idéal pour vous. Il correspondra à vos critères et pourra être loué rapidement afin que vous obteniez un loyer mensuel. Vous travaillez ensemble, mais vous faites aussi confiance à une équipe qui connaît bien le métier et peut faire face à toutes les situations qui peuvent se présenter.

Il vous suffit de contacter ces professionnels de l’immobilier pour présenter votre projet. La théorie est suivie de la pratique. Un tableau simulateur permet de calculer la rentabilité et de mettre en évidence le rendement locatif.

C’est le meilleur moyen et le plus pratique d’acheter en étant soutenu et de se sentir en sécurité. C’est un moyen sûr et fiable d’investir.